La voie de la liberté personnelle.

 

couverture du livre les quatre 4 accords toltèques

 

L’auteur des Quatre Accords Toltèques 

Don Miguel Ruiz

Bien que né et élevé au Mexique par une mère Curandera (guérisseuse) et un grand-père Nagual (chaman), choisit de faire des études de médecine et de devenir chirurgien. Une rencontre avec la mort (NDE : expérience de mort imminente), au début des années 70 a changé sa vie.
Il s’est dès lors consacré à la maîtrise de la sagesse ancestrale. Il est maintenant devenu un Nagual de la lignée des Chevaliers de l’Aigle, voué au partage de sa connaissance des enseignements des anciens Toltèques.

Quatrième de couverture :

Castaneda a fait découvrir au grand public les enseignements des chamans mexicains qui ont pour origine la tradition toltèque, gardienne des connaissances de Quetzacoaltl, le serpent à plumes. Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limitatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles.

Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – “le rêve de la planète”, basé sur la peur- afin de retrouver la dimension d’amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques.

Les quatre accords proposent un puissant code de conduite capable de transformer rapidement note vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d’amour.

Le monde fascinant de la Connaissance véritable et incarnée est enfin à la portée de chacun.

Livre de poches Jouvence – 125 pages 

 

Le premier accord Toltèque :
Que votre parole soit impeccable

 

Il a l’air simple, mais en réalité il est très puissant, C’est le plus puissant des quatre accords toltèques

“Cet accord est le plus important et aussi le plus difficile à honorer”
“La parole est si puissante qu’un seul mot peut changer une vie ou détruire l’existence de millions de personnes.”

Il est donc nécessaire de se servir de la parole de façon appropriée :
  • Parlez avec sincérité, authenticité, intégrité

La vérité est ce qu’il y a de plus important si l’on veut que sa parole soit impeccable (…) Seule la vérité vous affranchira.

  • Evitez la médisance et la propagation de rumeur (c’est un poison émotionnel) 

“La médisance est la pire magie noire, parce que c’est du poison pur”
“Le mauvais usage de la parole nous enfonce chaque fois un peu plus profondément en enfer”

Avoir une parole impeccable c’est utiliser le pouvoir de la parole dans le sens de la vérité et de l’amour de soi-même.

 

Le deuxième des quatre accords toltèques
Quoiqu’il arrive, n’en faites pas
une affaire personnelle

 

Nous pouvons nous rendre malade d’une critique ou d’un commentaire désobligeant provenant de proches voir même de parfaits inconnus. Ces paroles vont s’incruster dans notre tête et générer des émotions négatives telles que la colère, la tristesse, ou la déception…

Ce deuxième accord est fondamental pour retrouver sa liberté personnelle. Il permet de récupérer confiance en soi et paix intérieur malgré les attaques et les tourments du monde extérieur.

En quoi consiste-il  ?

L’idée principale est de ne pas prendre personnellement ce qui nous est affirmé par les autres. Etant donné que la vision du monde des gens résulte de leurs vécus personnels, de leurs croyances, de leurs filtres internes, de leur humeur du jour et de bien d’autres choses dont nous sommes pas responsables. Finalement, nous n’avons pas à accepter pour argent comptant tout ce qui nous est dit.

Lorsqu’on se détache des commentaires et actions des autres nous sommes protégés contre “le poison émotionnel” qu’ils peuvent nous envoyer.

“Le monde entier peut nous calomnier : du moment que vous n’en faites pas une affaire personnelle, vous êtes immunisé”

Nous pouvons être vulnérables à certains commentaires que nous qualifions de blessants ou insultants mais ce ne sont pas les mots en soi qui nous heurtent c’est la réaction émotionnelle qu’ils engendrent. Ce qui fait mal, c’est la résonance avec LA blessure intérieure encore sensible.
Il est donc intéressant de travailler sur soi et de faire le ménage concernant ses propres blessures, peurs et croyances erronées pour enfin se libérer.

“Même les opinions que vous avez sur vous ne sont pas nécessairement vraies ; donc, vous n’êtes pas obligé de réagir personnellement à ce que vous vous dites dans votre tête”.

Ne pas prendre les choses personnellement incite à se faire davantage confiance pour choisir de croire ou non ce que l’on nous dit. C’est aussi un moyen d’être davantage soi-même en ne tenant pas compte du jugement des autres et ainsi se permettre de vivre dans une paix intérieure même dans un environnement hostile.

 

Le troisième des quatre accords toltèques 
Ne faites pas de suppositions

 

Combien de fois avons nous interprété une situation en pensant très fermement que notre interprétation est LA VERITE ? Et de se rendre compte après coup que nous étions à côté de la plaque.

Cela provient souvent du fait que pour être rassuré, notre esprit a besoin de comprendre et de trouver une réponse à toutes les questions qu’il se pose.

Le problème est que ces suppositions sont effectuées avec NOTRE vision du monde qui n’est pas forcément celle des autres ! Du coup, nos interprétations rapides et parfois inconscientes peuvent générer malentendus, incompréhensions, des difficultés de communication avec notre entourage proche.

Un remède : poser des questions

“Le meilleur moyen de vous empêcher de faire des suppositions est de poser des questions. Vérifiez que vos communications soient claires.”

La mise en oeuvre de cette règle n’est pas aisé. Elle demande la mise en pratique régulière de cet accord dans l’action et dans le l’objectif d’éradiquer l’habitude de faire des interprétations.

“Si vous ne faites plus de suppositions, votre parole devient IMPECCABLE “

 

Le quatrième des quatre accords toltèques 
Faites toujours de votre mieux

 

Voici un accord qui peut aussi nous aider à faire la paix avec nous même.

“Quelles que soient les circonstances, faites toujours de votre mieux, ni plus, ni moins.

Ce ni plus, ni moins est important car :

“Lorsque vous en faites trop, vous vous videz de votre énergie et vous agissez contre vous-même, avec pour conséquence qu’il vous faut davantage de temps pour atteindre votre but. Mais si vous faites moins que votre mieux, vous vous exposez aux frustrations, au jugement personnel, à la culpabilité et aux regrets”.

Lorsqu’on fait de son mieux on passe à l’action et agir c’est être pleinement vivant, c’est accepter de vivre la vie telle qu’elle se présente.

Faire de son mieux c’est aussi faire ce qui nous fait plaisir sans forcément attendre de récompense. Agir de la sorte nous apprend à nous accepter et à tirer des leçons de nos erreurs. Nous avons le droit d’être nous-même.

“Vous êtes né avec le droit d’être heureux. Vous êtes né avec le droit d’aimer, de vous réjouir et de partager votre amour. Vous êtes vivant, alors embrassez votre vie et appréciez-là.”

Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux. Ce “mieux” change à chaque instant ; il n’est pas le même selon que vous êtes en bonne santé ou malade. Faites de votre mieux et vous éviterez ainsi de vous juger ultérieurement, de vous maltraiter et d’avoir des regrets.

 

♦feedback : 

⇒Les points positifs :

C’est un ouvrage cher à mon coeur. Il m’a été offert par un ami au bon moment. Cet ami m’a précisé que la lecture de ce livre l’avait apaisé et permis de changer son regard sur lui et le monde.
Et c’est ce qui s’est passée pour moi. Cet ouvrage m’a fait grandir tout en sachant que j’ai encore des efforts à accomplir jour après jour pour appliquer ces accords certes simples à comprendre mais nécessitant beaucoup de volonté et de régularité.
Il y a aussi un devoir d’honnêteté vis à vis de soi, ne pas se mentir et se confronter à nos mauvaises habitudes. La prise de conscience est nécessaire pour déconstruire ces réseaux de pensées et comportements automatiques qui nous pourrissent la vie. A commencer par les pensées et croyances négatives que nous entretenons vis à vis de nous-même (Le premier accord : la parole dirigée vers soi-même doit-être aussi bienveillante que celle dirigée vers les autres).
Je vais donc faire de mon mieux, jour après jour :).

Comprendre comment nous fonctionnons par rapport aux autres et savoir concrètement comment prendre du recul pour gagner en liberté personnelle, c’est un beau cadeau. 4 règles pour briser nos accords aliénants (croyances limitantes) . 

 

⇒Mon avis sur ce qui aurait pu améliorer ma lecture.

Je vous avoue que le début du livre m’a un peu décontenancée et ce malgré toute la curiosité et le désir de comprendre ces 4 règles de vie. C’est en fait la façon de poser le contexte. J’ai eu un peu de mal avec la terminologie mystique de la cosmogonie  chamanique du Mexique. Notamment avec l’utilisation de termes forts comme “processus de domestication”, le “rêve de la planète”, “enfer” etc.
Toutefois, après ce passage, j’ai apprécié la transmission de ces 4 règles simples à comprendre pour s’assurer une vie optimale.

 

Merci d’avoir lu cet article !

S’il vous a plu, je vous invite à le partager et à vous abonner à mon blog 🙂 

 

Si cet article vous a plu, partagez !
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.