Bonjour à tous.

Je souhaite partager avec vous les concepts d’un de mes premiers livres de développement personnel. Il s’agit de :

DIX REGLES POUR REUSSIR SA VIE 
Si la vie est un jeu … En voici les règles !

Partie 1

 

Dix règles pour réussir sa vie

L’auteur : Chérie Carter-Scott

Chérie Carter-Scott connue sous le nom de “Dr Chérie” est l’auteur de plusieurs ouvrages de développement personnel devenus des best-sellers.

Elle a commencé à exercer en 1974 comme formatrice en développement personnel et coach de vie.

Présidente du Motivation Management Service Institute aux Etats-Unis, elle a contribué à la formation de professionnelle et personnelle de plus de centaines de milliers de personnes à travers le monde. Les séminaires qu’elle organise portent sur l’estime de soi, la communication et le travail d’équipe.

Quatrième de couverture :

Si la vie est un jeu, quelles en sont les règles ? Comment faire face à tous les défis que la vie nous réserve ?

Voici enfin un mode d’emploi simple et efficace, qui réunit quelques vérités essentielles pour éclairer le sens de notre vie.

Ces règles résument une sagesse universelle que nous avons tendance à ignorer ou à oublier et qui nous apprend que chacun de nos actes contribue à notre développement personnel, y compris nos erreurs.

Grâce à des exemples concrets et des anecdotes significatives et souvent amusantes, Chérie Carter-Scott nous invite à assimiler les bienfaits de l’estime personnelle, du respect, du pardon, de la gratitude, du courage…

Une leçon de sagesse pour nous permettre de vivre pleinement notre vie.

Les dix règles pour réussir sa vie :

“La vie est une succession de leçons qu’il faut avoir vécues pour les comprendre”. Helen Keller.

 

Règle 1 : Apprenons à vivre avec notre corps

“Le corps que vous avez reçu en partage restera le vôtre pendant toute votre existence. A vous de l’aimer ou de le haïr.”

L’objectif de la règle n°1 est de faire la paix avec votre corps.
Pour cela il faut intégrer les notions indispensables d’acceptation, d’estime de soi, de respect et de plaisir. Ces principes de bases sont indispensables pour un agréable parcours sur le chemin de la vie.

⇒L’acceptation est une vertu qui consiste à prendre du bon côté tout ce que la vie nous présente. Notre corps à cet égard est notre meilleur professeur.
Il est absolument nécessaire de cesser de critiquer ou de juger son corps, de lui trouver des défauts, même quand tout va pour le mieux. S’accepter comme on est permet de jouir des joies de l’existence, sans réserve.

Par ailleurs, nous savons que le corps et l’esprit ne font qu’un. C’est le premier fondement des médecines holistiques.  C’est pourquoi le fait d’accepter son corps n’est pas seulement la condition d’un bon équilibre émotionnel. C’est aussi le meilleur moyen d’assurer sa bonne santé physique.

“Aimez toute les parties de votre corps et si vous ne les aimez pas, changez-les. Mais si vous ne pouvez pas les changer, acceptez-les telles qu’elles sont.”

⇒Se porter de l’estime c’est penser que l’on est capable d’affronter les épreuves de la vie. Ce sentiment est aussi indispensable que l’air que nous respirons, et  pas facile à appréhender. “Il vient des profondeurs de notre être et il transparait à travers chacun de nos actes, du plus banal au plus sublime.” Le plus important n’est pas ce qui arrive, mais ce qu’on en fait.

Comment faire pour valoriser son estime de soi ?

  • définir les limites que nous pensons avoir
  • chercher nos richesses
  • et passer à l’action en valorisant nos capacités

“L’estime de soi est une vertu éphémère et fragile, ne l’oubliez pas. On la reçoit, on la perd, on la cultive, on la nourrit. C’est une force que l’on doit reconstruire chaque jour. Ce n’est pas un bien que l’on acquiert une fois pour toutes, mais une petite flamme qu’il faut entretenir avec soin.”

⇒Respecter son corps, c’est tout faire pour contribuer à son bien-être. Il faut être attentif à son propre biorythme et sa façon de fonctionner.

“Le respect entraîne une synergie. Votre corps et votre esprit auront l’un pour l’autre les mêmes égards.”

⇒Le plaisir est la manifestation physique de la joie de vivre. Notre corps nous enseigne le plaisir par le biais de nos cinq sens. Quelle activité vous procure du plaisir? pratiquez la souvent. Le sentiment de légèreté que vous en retirerez est absolument essentiel pour votre corps et pour votre esprit.

Traitez votre corps avec RESPECT, il vous le rendra.

Règle 2 : Acceptons les leçons qui se présentent

“Nous sommes inscrits à l’école de la vie. C’est un emploi à temps plein. Chaque jour, l’occasion nous est donnée d’apprendre une leçon. Qu’elle nous plaise ou non, elle est inscrite au programme.”

 

L’objectif de la règle n°2 est d’identifier ce qui constitue votre cheminement personnel et de savoir accepter les leçons dont vous avez spécifiquement besoin. Ces leçons sont autant d’étapes obligées vers la voie de la sagesse. Chaque circonstance de la vie est une occasion supplémentaire d’apprendre. C’est le seul moyen d’avancer sur le chemin de la vie.

Ne cédez pas à la tentation de comparer votre destin à celui des personnes qui vous entourent. Au cours de cette quête, vous allez affronter les leçons de l’écoute, du choix, de la justice et de la grâce.

⇒La faculté d’écoute implique une attitude d’ouverture d’esprit.

“Il est indispensable que vous changiez votre façon de voir les choses et que vous considériez les leçons les plus cruelles comme des enseignements utiles, comme des échelons qui vous permettront de monter plus haut.

Lorsque l’individu résiste à sa vérité, il devient facilement amer ou agressif et son obstination freine son développement personnel. Face à des événements difficiles il, sera tenté d’adopter l’attitude de la résistance.

Comment passer de la résistance à l’écoute ?

  • Se souvenir que le choix nous appartient de faire face ou non aux défis de la vie.
  • Se poser la question suivante : Suis-je prêt à renoncer à mon attitude de résistance et à assimiler la leçon ?

Le choix : à chaque moment vous faites le choix de suivre le chemin qui  est la vôtre, ou de vous en écarter (Choisir sa vie – Tal Ben Shahar)

“C’est votre esprit qui prend les décisions et votre coeur qui fait des choix. Les décisions sont réfléchies, raisonnables, adaptées aux circonstances. Les choix sont instinctifs, viscéraux et intemporels.”

⇒La justice  : Notre sens de la justice répond à un besoin d’équité. Mais la vie n’est pas juste. Pour  accéder à la sérénité, il est nécessaire de se débarrasser de la phrase “Ce n’est pas juste”. Si nous focalisons sur ce sentiment d’injustice nous aurons tendance à nous comparer aux parcours des autres. Alors que le but de la vie est d’atteindre ses propres objectifs.

⇒La grâce  : Les personnes qui ont la grâce semble donnent l’impression de rayonner de l’intérieur.

“La grâce survient lorsque nous réussissons à passer d’un monde centré sur notre petite personne à la compréhension d’une vision plus large.”

Pour accéder à cet état de grâce, il faut être persuadé que vous recevrez exactement ce qui est bon pour vous.

 

Règle 3 :  Nos erreurs ne sont pas des fautes

“Le développement personnel est le résultat d’expériences multiples, d’une série d’essais manqués et, plus rarement réussis.
Nos échecs nous en apprennent autant que nos succès.”

L’objectif de cette règle est d’assimiler que les erreurs sont tout aussi riches d’enseignement que nos succès. Pourquoi ne pas voir nos erreurs comme des occasions d’apprendre ? Cette vision des choses permettra de relever les défis de la vie au lieu de se sentir dépassé par les événements. La compassion, le pardon, l’éthique et le sens de l’humour sont des leçons permettant de transformer les circonstances de la vie en occasions d’apprendre et d’aller de l’avant

⇒Compassion : Etre sensible à la compassion suppose que nous baissions la garde sur le plan émotionnel, que  nous soyons attentif à autrui pour garder le contact.  L’idéal serait de pouvoir ériger ses barrières qui nous mette à l’abri du reste du monde mais aussi de pouvoir les ignorer quand il le faut pour entrer en contact avec l’essence de l’humanité. La compassion est aussi un sentiment indispensable envers soi-même.Il est nécessaire de savoir ouvrir et laisser parler son coeur pour permettre le pardon.

⇒Pardon : Pour passer de la compassion au pardon, il est nécessaire d’ouvrir son coeur et entamer un processus conscient de libération de la rancune accumulée. Entretenir la rancune consomme une bonne quantité d’énergie. De plus, cela nous place inévitablement dans le statut de victime.

Il y a 4 sortes de pardon :
– à l’égard de soi pour une faute légère,
– à l’égard d’autrui pour une faute légère,
– à l’égard de soi pour une mauvaise action qui nous remplit de honte,
– à l’égard d’autrui pour un manquement viole notre morale et notre système de valeur. (pour dépasser, il faut laissez s’exprimer la souffrance et la colère pour s’en défaire une bonne fois pour toute et continuer à avancer)

⇒Ethique : Nous sommes tenus de nous conformer à des normes établies par la société à laquelle nous appartenons. L’éthique nous impose ce qui est bien ou mal dans nos relations avec les autres.
Lorsque nos actions sont en conformité avec nos valeurs et nos convictions, nous pouvons être en paix avec nous-même et la morale. Par contre, nous  pouvons ressentir de la culpabilité, lorsque nous savons que nous n’avons pas été intègre. Notre conscience est là pour nous le rappeler.

⇒Sens de l’humour : L’humour permet de mettre de la légéreté et de prendre du recul par rapport à des situations qui autrement, seraient insupportables. Le rire peut transformer un moment de crise en un moment de détente.

“Le rire est la plus courte distance entre deux êtres”- Victor Hugo

Être capable de faire rire autrui permet de distribuer un peu de bien-être autour de soi ; une pointe d’humour dans la vie quotidienne favorise le rapprochement entre individus et réduit le stress.

 

L’erreur est une chose naturelle dans la vie. Pour avancer, il faut en tirer des leçons et essayer une nouvelle fois afin de tester d’autres solutions.

« Échouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente. » – Henry Ford

 

Règle 4 : Une leçon se représente tant
qu’elle n’est pas apprise

“Les leçons se répètent sous des formes variées tant qu’elles n’ont pas été assimilées. Une fois qu’une leçon est apprise,
on peut passer à la suivante.”

 

Pour illustrer cette règle Chérie Carter Scott nous parle du film “Un jour sans fin”. Dans ce film le personnage principal se réveille tous les matins à la même date (le jour de le fête de la marmotte). Les mêmes événements se répètent jusqu’à ce qu’il trouve la façon adéquate de les gérer.

L’objectif de cette règle est de prendre conscience de nos schémas de pensée répétitifs et de s’en défaire. Cela implique de constater que notre manière d’agir ne marche pas et d’accepter d’évacuer le problème.

Chérie Carter-Scott indique que tout changement passe par 6 étapes :

  1. La prise de conscience
  2. Le constat : ça ne marche pas
  3. Le choix : accepter de s’en débarasser
  4. La stratégie : avoir un plan réaliste
  5. L’engagement : agir avec conviction
  6. La célébration : se féliciter

Pour favoriser le processus, il faudra apprendre les leçons de la prise de conscience, de la bonne volonté, de la causalité et de la patience

On ne va pas se mentir, Avec le recul, cette règle m’apparait particulièrement vrai. Je me suis retrouvée confronté aux mêmes difficultés présentées différemments. Les mêmes leçons pour lesquelles, j’ai visiblement développé une forme de résistance et pourtant « La seule utilité du passé réside dans les leçons que l’on peut en tirer. » 

 Bon, à la suivante….

« Tout ce qui nous arrive ne prend sens et valeur que dans la mesure où nous sommes décidés à en tirer parti. » Omraam M. Aïvanhov

 

 

Règle 5 : L’apprentissage ne s’arrête jamais

“Les leçons à apprendre ne sont absentes à aucun moment. Tant que nous vivrons, tout contribuera à notre enseignement.”

Tant que nous vivrons, il nous restera des leçons à apprendre. Le programme n’est jamais fini.

L’objectif de cette règle est de nous amener à comprendre que nous serons toujours des “élèves à l’école de la vie”. Accepter que nous ne savons pas tout. Cette façon d’appréhender les choses nous permet une ouverture d’esprit et nous ouvre à tout les possibles. Pour ce programme nous devons intégrer les leçons de capitulation, d’engagement, de l’humilité et de la flexibilité.

⇒Capitulation : “c’est parvenir à transcender son ego et à abandonner le contrôle”. C’est accepter de se soumettre aux leçons qui se présentent sans résister. La vie devient plus facile.

⇒Engagement : C’est consacrer tout ses efforts et son énergie à la poursuite d’un objectif.

⇒L’Humilité : Une personne humble à une confiance en elle saine et équilibrée, Elle connait sa valeur et ses mérites mais aussi ses limites. Elle sait qu’il lui reste beaucoup de chose à apprendre.

⇒Flexibilité : C’est la capacité de s’adapter à toute nouvelle situation. C’est savoir s’adapter aux changements de la vie.

 Cette règle me parle particulièrement et je souhaite à tout le monde de continuer à apprendre et progresser toute sa vie.

Le changement est inévitable mais la croissance est intentionnelle – Glenda Cloud 

 

Je vous invite à prendre connaissance des 5 prochaines règles de ce livre dans un article que je publierai très prochainement.

 

Merci.

Si cet article vous a plu, sentez vous libre de le partagez ! 

 

Si cet article vous a plu, partagez !
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.